Chariot miniature avec des articles dedans

GAFAM : quelles actions ressortent gagnantes de la crise du Covid-19 ?

La pandémie de coronavirus a mis en évidence notre dépendance aux géants du numérique lorsqu’il s’agit de garder le contact avec sa famille, commander à manger, travailler à la maison, etc. La plupart des entreprises considérées comme “Big tech” ont alors montré une solide résilience face à la pandémie. Pourtant, dès le départ, un tel pari n’était pas gagné. Voici l’évolution des cours des cinq actions composant le GAFAM : Google, Apple, Facebook, Amazon et Microsoft.

Les GAFAM ont rencontré quelques obstacles

Lors des premières semaines de l’épidémie mondiale, Apple a dû faire face à des imprévus. En effet, la pandémie a entraîné un ralentissement de la production d’iPhone en Chine. Quant à Microsoft, il a dû se démarquer face à la concurrence. En effet, la plate-forme Zoom a fait un énorme boom. Pour terminer, les bénéfices liés à la publicité sur Facebook et Google ont diminué. Si vous souhaitez acheter des actions sur internet, voici un récapitulatif des actions des GAFAM et leur évolution depuis janvier 2020.

Amazon

Parmi les GAFAM, Amazon ressort comme le grand gagnant avec une évolution de + 49 %. Durant le confinement, le géant du e-commerce a vu ses commandes exploser, tout comme son service de VOD Amazon Prime et son service de Cloud. Néanmoins, les difficultés rencontrées au niveau de la logistique (manque de personnel) ont été un frein à l’évolution de la multinationale. Amazon a su montrer sa solidité face à la crise. Si vous souhaitez investir en actions, un tel investissement semble positif.

Microsoft

Pour Microsoft, on enregistre une hausse de 29 %. Fin mars, on constate un chiffre d’affaires de 35 milliards de dollars soit + 15 % sur un an. Le recours soudain et massif du télétravail a permis aux services comme Skype et Teams d’être poussés, même si Zoom a réussi à doubler la firme. On peut donc affirmer que Microsoft a su surmonter la crise et qu’il est possible d’investir sans prendre trop de risques.

Apple

Apple a réussi à éviter le pire malgré la fermeture des boutiques en Chine, puis dans le reste du monde. Avec une évolution de + 24 %, la pomme a su se reposer sur ses autres services comme Apple Music, Icloud, Apple TV + pour rebondir. Sachant qu’Apple n’a pas donné de prévisions pour le prochain trimestre, il est préférable d’attendre un peu avant d’investir en actions.

Facebook

Avec la baisse des revenus publicitaires suite aux restrictions des budgets des entreprises au niveau du marketing, Facebook gagne seulement 10, 6 %. Le temps que les entreprises se remettent sur pied et relancent leur activité, il est préférable d’attendre encore un peu avant d’investir en actions Facebook.

Google Alphabet

La société mère de Google a dévoilé une meilleure performance que celle prévue avec une hausse de 5,8 %. Tout comme Facebook, la chute des revenus publicitaires a un impact sur son activité, malgré la compensation liée aux revenus de la filiale YouTube. Au niveau de la Bourse, acheter maintenant ne serait pas prudent.